Première victoire pour Quique Setién contre Grenade

Ce dimanche 19 janvier, le Camp Nou accueillait le premier match de Quique Setién sous les couleurs blaugranas. Un Barcelone – Grenade qui devait permettre aux catalans de reprendre la tête du championnat. 

Quique a choisi pour sa première d’aligner Ter Stegen, Alba, Piqué aux côtés d’Umtiti (Lenglet étant sous la menace d’une suspension contre Valence en cas de carton jaune), et Roberto sur le côté droit. Au milieu, Vidal et Rakitic accompagnent Busquets, Arthur revenant à peine de blessure et De Jong étant suspendu. Fati et Griezmann complètent l’attaque avec Messi

Un début aussi surprenant que plaisant

Dès le coup d’envoi de la partie, on assiste à une autre facette du Barça. Tous les premiers changements orchestrés par Quique Setién sont nettement visibles sur le terrain. L’équipe paraît plus mobile, avec un pressing haut et un jeu de passes rapides vers l’avant. Dans ces premières minutes de jeu, le Barça a réellement la volonté d’accélérer le jeu. 

La première occasion intervient à la 7ème minute de jeu, par un tir d’Ansu Fati, bien repoussé par Silva. Lorsque Grenade récupère le ballon dans son camp, le bloc barcelonais remonte très haut, empêchant ainsi les hommes de Martinez de progresser vers l’avant. A noter également les bons retours défensifs d’Antoine Griezmann

Alba étant monté à la hauteur de la ligne d’attaque, la défense barcelonaise s’apparente à une défense à 3, avec Umtiti, Piqué et Roberto. Pour ces premières minutes de jeu, Quique Setién semble avoir métamorphosé son équipe. Barcelone retrouve des principes tactiques perdus sous Ernesto Valverde

Stérilité au milieu de terrain

Les premiers problèmes proviennent du milieu de terrain. Rakitic et Vidal n’étant pas des joueurs de tenue de balle, au contraire de De Jong et d’Arthur, l’apport offensif est alors moindre. Barcelone pêche dans les derniers mètres, on sent réellement que les milieux phares de l’équipe, ceux qui n’hésitent pas à avancer avec le ballon, manquent à l’appel. Ainsi, il existe dans cette première mi- temps, un manque de créativité depuis le milieu de terrain. Barcelone, toujours imprécis dans la finition, se crée quelques occasions de tir, mais ne trouve toujours pas la solution pour tirer au but. 

A noter : à la 44ème minute, une connexion habituelle entre Messi et Alba provoque une frappe qui passe juste à côté du but de Silva

Le score est de parité à la mi-temps 0-0.

Nécessité de trouver la solution

Après un quart d’heure de jeu en seconde période, Grenade surprend le Barça et touche le montant de Ter Stegen. Riqui Puig et Carles Pérez partent à l’échauffement, les hommes de Quique Setién doivent trouver la solution. 

Les occasions se précisent et Griezmann est tout proche de trouver le chemin des filets. De son côté, Grenade multiplie les fautes et casse les attaques barcelonaises. 

A la 70ème minute, German prend un deuxième carton jaune, synonyme de rouge. Les hommes de Martinez vont finir les 20 dernières minutes à 10. Quique Setién, fait rentrer Puig à la place de Rakitic; le jeune Masian joue pour la première fois avec l’équipe A cette saison.

L’ouverture du score

L’entrée de Riqui Puig est un choix fort et décisif du coach barcelonais, puisque 5 minutes plus tard, Puig récupère un ballon et initie une belle action collective conclue par Messi, qui ouvre le score sur son deuxième tir cadré du match. 

Contrairement au Barça de Valverde qui avait tendance à se relâcher quand il menait, l’équipe de Setién continue de jouer et veut faire le break. Le gardien de Grenade sort une nouvelle frappe de Messi qui prenait le chemin de la lucarne. 

A 10 minutes de la fin du match, Pérez remplace Fati, et Arthur rentrera quelques minutes plus tard. Barcelone continuera de poser le pied sur le ballon sans le perdre jusqu’à la fin du match.

Un Busquets des grands soirs

Pour la première de Quique Setién, Barcelone a retrouvé un grand Sergio Busquets. Il est le joueur qui a touché le plus de ballons (179), et a été un élément clé dans le milieu de terrain ce soir-là, malgré l’absence de De Jong et d’Arthur

La relation SetiénBusquets semble prendre de l’ampleur car le milieu espagnol sera une pièce maîtresse des plans de son entraîneur. Setién a d’ailleurs complimenté son joueur à la fin du match : « Busquets est le joueur qui comprend et lit le mieux le jeu lorsque l’adversaire récupère le ballon ».

De bons enseignements à tirer

Tout d’abord, Barcelone reprend la tête du championnat à égalité de points avec le Real, grâce à cette victoire. Ensuite et surtout, c’est le renouveau tactique que semble avoir inculqué Setién en seulement une semaine qui fait réagir. 

Pour la troisième fois au cours des 15 dernières saisons, Barcelone a tenté plus de 1000 passes en un match, dont 92% ont été réussies. 

Le Barça a maîtrisé son match de bout en bout malgré le faible score. En effet, avec 82% de possession de balle sur l’ensemble du match, on comprend bien que Setién a ordonné aux joueurs de poser le pied sur le ballon. Un pressing haut, des schémas de passes rapides et une animation sur le terrain qui prenait la forme d’un 3-3-4 en phase offensive grâce à la montée d’Alba, voici quelques principes tactiques orchestrés par Setién, que l’équipe avait perdu ces dernières années. 

Finalement, avec les joueurs à sa disposition, Quique Setién a su gérer son effectif pour gagner avec la manière. Avec notamment des joueurs comme De Jong et Arthur, les plans de Quique pourraient alors s’améliorer. De bonne augure pour la suite, le Barça espère ainsi retrouver une identité de jeu pour finir au mieux cette saison. 

0 Reviews

Write a Review

0 Partages

Dorian

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire »