Joan Gamper, l’homme qui a fondé le Barça

Chaque dimanche du mois d’août, Blaugranes Blog vous propose un article sur un membre ou un joueur marquant du club. On commence aujourd’hui par l’histoire de Joan Gamper, fondateur du Barça.

Né en 1877 à Winterthur en Suisse, Hans Kamper (de son nom d’origine) a mené une vie riche en réalisations. Il a notamment fondé deux des plus grands clubs de Suisse, le FC Bâle et le FC Zurich. Par la suite, il a été capitaine de la “RotBlau” avant d’avoir 20 ans. À une époque où tous les sports étaient pratiqués par des amateurs et où il était hors de question de gagner de l’argent, Hans Kamper s’est dirigé vers l’Afrique, comme beaucoup d’Européens de son temps, pour commencer à vivre du commerce de sucre. Sur le chemin de l’Afrique, il fait un détour par Barcelone pour rencontrer son oncle. Finalement, il est tombé amoureux de la ville et ne s’est jamais rendu en Afrique. Son amour pour la Catalogne l’a amené à apprendre le catalan avant d’apprendre l’espagnol, et par la suite changer de nom pour devenir Joan Gamper.

La passion du football

Joan Gamper s’intègre très tôt et se lie d’amitié avec la colonie étrangère de Barcelone. Il pratique le football dans le quartier de Sant Gervasi de Cassoles où il réside. Ambitieux et actif, il décide de contribuer à l’expansion et la diffusion du football en Catalogne alors peu populaire en fondant un club. Gamper publie une annonce dans Los Deportes, le magazine sportif de Barcelone le 22 octobre 1899 et demande des joueurs.

Cette annonce a donné lieu à une réunion le 29 novembre au Gimnasio Solé. Onze joueurs originaires de la région, de l’Espagne, de l’Angleterre et de la Suisse ont répondu à l’appel de Gamper. Le FC Barcelona est né. Les participants à la première réunion ont joué et se sont occupés de la gestion du club en même temps. L’Anglais Walter Wild étant le plus âgé des douze membres, il a été nommé premier président du club. John Parsons devient vice-président, Lluis d’Osso secrétaire, Bartomeu Terradas trésorier et Gamper occupe la fontion de porte parole.

Gamper est rapidement devenu le leader de l’équipe sur le terrain et a commencé à marquer de nombreux buts. Au cours de sa carrière au FC Barcelone qu’on pourrait qualifier de prolifique, il a inscrit 120 buts en 51 matchs. Son talent sur le terrain et son charisme lui ont fait connaître une réputation enviable dans toute la Catalogne. Lors de la saison 1900-01, il a fait partie de l’équipe qui a remporté le tout premier trophée du club : la Copa Macaya qui deviendra plus tard le championnat de football catalan.

Ce premier titre a été décisif car il a permis au club de s’assurer la confiance des membres ainsi que celle des premiers supporters. Le club a remporté ses huit rencontres, inscrit soixante buts pour seulement deux encaissés afin de conquérir le premier titre d’une longue série. 

L’année suivante, le club a également remporté le championnat devenu la Copa de Barcelona. Cette même saison, le club a rencontré pour la première fois le Real Madrid fondé deux mois plus tôt par…des barcelonais. Barcelone a gagné ce jour-là le premier Clásico de l’histoire 3 buts à 1.

La saison 1903 fût la dernière de Gamper en tant que joueur, il souhaite consacrer plus de temps à son entreprise. Cependant, il n’abandonne pas le club pour autant. Petit à petit, le football connaît de plus en plus d’adeptes à travers la Catalogne.

Les années noires

Après des débuts prometteurs et le départ de Gamper, le Barça connaît de grands échecs sportifs, lors de la saison 1905-1906, le club s’incline 10-1 face à l’Athletic Club et 9-1 face à l’Olympique de Marseille. Un match joué contre une équipe nommée “X” composée d’anciens joueurs de l’Espanyol de Barcelone s’est terminé en combat de boxe improvisé sur le terrain. Le match ayant tellement dégénéré que la police a dû intervenir.

Le succès des premières années a rapidement laissé place à la crise du côté du Barça. Le club se retrouve à 38 membres au début de la saison 1908. La crise dépasse le Barça puisque l’Espanyol disparaît également trois ans.

Menacé de disparition, le club est repris en main par Joan Gamper qui retourne s’occuper du club après avoir pris ses distances avec ce dernier. Le fondateur organise une réunion à laquelle assiste une vingtaine de membre et décide de remettre le club sur de bons rails. Il prend officiellement la présidence du club de 2 décembre 1908. Il opte pour une méthode surprenante afin de faire revenir les membres au club, il retourne les voir en personne pour les convaincre de revenir au FC Barcelone. Cette méthode s’avère être un franc succès et le club passe à 201 membres en 1909.

“Vous dites que vous aimez ce club et vous êtes en train de le tuer.” Joan Gamper

Le retour de la gloire

L’œil avisé de Gamper lui a permis de signer un prodige de quinze ans nommé Paulino Alcántara, qui est devenu le meilleur buteur de Barcelone jusqu’à ce que Lionel Messi arrive. En 1917, il recruta l’anglais Jack Greenwell en tant que manager. Avec Alcántara, ils engagèrent des joueurs du calibre de Ricardo Zamora, Josep Samitier, Félix Sesúmaga et Franz Platko, qui devinrent des légendes du club.

 Au cours de cette période, Barcelone a remporté onze Championat de Catalogne, six Copa del Rey et quatre Coupe des Pyrénées, ce qui lui a permis de connaître son premier âge d’or. Avec le succès, le nombre de membres et les revenus du club ont augmenté. En 1922, le club a pris ses quartiers à Les Corts , le stade est devenu la maison du club pendant un peu plus de 35 ans avant que ce dernier rejoigne le Camp Nou.

Camp de Les Corts, Barcelona

Les dernières années de Gamper

Contrairement au reste de sa vie riche en accomplissement et en réussite, les dernières années de Gamper sont assez sombres.

Lors d’un match à Les Corts le 24 juin 1925, les supporters catalans, défiant la dictature de Primo de Rivera, se moquèrent de l’hymne national espagnol et applaudirent ensuite «God Save the Queen» interprétée par un groupe de la Royal Marine britannique. Le dictateur en place qui accusait Gamper de promouvoir le nationalisme catalan a décidé de condamné le fondateur du Barça à l’exil. Il a également ordonner la fermeture de Les Corts pendant six mois.

Comme condition de retour pour Gamper, il fut obligé d’éviter tout contact. avec le club. Ce fut le début d’une longue spirale négative pour Gamper. La dépression dans laquelle il se trouvait après avoir été forcé de quitter son club a été aggravée par l’effondrement économique mondial de 1929 qui a détruit son entreprise. C’était trop pour lui, un an plus tard, il s’est suicidé. Personne ne sait réellement à quelle date Gamper s’est donné la mort. Pendant longtemps la date du 13 juillet 1930 a été retenue. Cependant l’historien Rosen Calvet fait référence au 30 juilet 1930 en s’appuyant sur les archives de presse. La mort de Gamper a attristé toute la région et de nombreuses personnes se sont rendues à ses funérailles comme en atteste cette photo de La Vanguardia datant d’août 1930.

Funérailles de Joan Gamper. Image de La Vanguardia

En 1966, le Barça crée le Trophée Gamper en son honneur. Chaque année, le jour de la rencontre, les dirigeants du club et les descendant de Joan Gamper se rendent au cimetière de Montjuïc pour rendre hommage à sa mémoire.

“Le FC Barcelone ne peut pas mourir et ne mourra pas…” Joan Gamper

0 Reviews

Write a Review

194 Partages

Ilan

https://www.blaugranesblog.com

Fondateur du site.

Articles similaires

2 Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire »