Une décennie de Clásico

Ce soir se déroulera une nouvelle manche du Clásico, match le plus épique d’Espagne, à Barcelone. Un Clásico particulier qui opposera  deux équipes à égalité dans un contexte politique tendu. À égalité de points tout d’abord, puisque le Barça et le Real se partagent la tête de la Liga, que les Catalans mènent tout de même à la différence de buts. Égalité aussi au nombre de victoires : 72 pour le Barça, 72 pour le Real, et 34 matches nuls.

Avant d’assister à cette rencontre qui ne laisse personne indifférent, nous avons décidé de revenir sur les Clasicos qui nous ont fait le plus rêver, nous, supporters du Barça. Voici une sélection de moments inoubliables qui ont marqué cette décennie.

29 novembre 2010,Camp Nou,5-0

Le Clásico le plus marquant de ces dernières années. Un moment inoubliable pour les supporters du Barça. L’apogée du tiki-taka, le duel Messi vs Cristiano, l’opposition Mourinho/Guardiola. C’est sans aucun doute le Clásico dont tout le monde se souvient. Ce Barça qui semblait parfait, ce Barça qui nous manque tant, écrasait alors son rival madrilène d’une « Manita ». 

En cette fin novembre, le Real Madrid de José Mourinho se présente au Camp Nou. C’est le premier Clásico du technicien portugais. C’est aussi les retrouvailles entre les coéquipiers de la Roja, membres d’une génération dorée qui vient d’être sacrée championne du monde

Le Real et le Barça sont alors au coude à coude en tête de la Liga. Ronald Koeman avait donné son pronostic avant le match : Barcelone mettrait selon lui 5 buts au Real Madrid. L’ancien défenseur du Barça se montrait extrêmement clairvoyant : un moment d’histoire va effectivement avoir lieu. Le Barça ouvre la marque à la 10ème minute par Xavi, avant que Pedro ne double la mise quelques minutes plus tard. 

Ce Clásico est bouillant et les esprits s’échauffent : Ronaldo s’en prend à Guardiola, déclenchant un début de bagarre. Frustré, le Portugais voit le Barça en passer trois autres en deuxième mi-temps, réalisant la prédiction de Koeman. 

Sous les ordres de Cruyff, le Barça avait déjà collé un tel score 16 ans plus tôt, en janvier 1994. La génération dorée des Messi, Xavi, Iniesta et co. suit le même chemin et rentre définitivement dans l’histoire du club.

27 avril 2011,Santiago-Bernabéu,0-2

Demi-finale aller de la Ligue des Champions. Le Barça marche alors sur l’eau et retrouve son rival, quelques mois après l’épisode de la Manita. 

Là encore, un homme éclaire le match de son génie : l’inévitable Lionel Messi. L’Argentin inscrit un doublé, dont un but devenu légendaire. 87e minute : Parti du milieu de terrain, le meneur de jeu catalan dribble toute la défense madrilène avant d’inscrire le deuxième but du match.

Le Barça prendra un avantage décisif en vue de la qualification en finale. Finale là-aussi restée dans les mémoires, face à Manchester United, avec une 4ème victoire en Ligue des Champions au bout pour les catalans. 

Une magnifique époque pour le Barça et pour le roi Léo, au firmament. 

21 novembre 2015,Santiago-Bernabéu,0-4

Sans Messi qui revient de blessure, le Barça se déplace sur la pelouse d’un Real hésitant, dont l’entraîneur Rafael Benítez est contesté. 

Une magnifique Marseillaise ouvre l’événement. Un moment musical émouvant en guise d’hommage aux victimes des attentats du 13 novembre.

Place ensuite au match avec comme enjeu une avance confortable en tête de la Liga pour le Barça. L’équipe n’a même pas besoin de son génie argentin pour produire un jeu de rêve. Luis Suárez, au top de sa forme, claque un doublé chirurgical (0-1 et 0-4). Neymar, lui aussi étincelant, marque le deuxième but. Iniesta inscrit aussi son nom sur le tableau d’affichage. Le milieu espagnol est d’ailleurs applaudi à sa sortie par le Bernabéu, après avoir livré une performance incroyable. 

Le Barça écrase totalement son adversaire. Tactiquement, les Catalans réalisent le match parfait face à un Real déséquilibré. C’est encore une autre époque qui voit les siens marquer le Clásico de leur empreinte : la MSN, les dernières années d’Iniesta, un jeu plus direct, Luis Enrique aux commandes. Bilan : un récital, une démonstration.

23 avril 2017,Santiago-Bernabéu,2-3

Un Clásico qui restera dans l’Histoire pour une image particulière : Lionel Messi brandissant son maillot devant la tribune des supporters madrilènes après avoir inscrit le but de la victoire pour le Barça. 

 

Temps additionnel de la deuxième mi-temps. Le match est sur le point de se terminer. Après un match de folie les deux équipes, le Real Madrid parvient à revenir au score, malgré l’expulsion de Sergio Ramos. C’est à ce moment que survient Lionel Messi dans la surface de réparation madrilène. Après un mouvement collectif bien inspiré, le numéro 10 conclut habilement du pied gauche. 

 

Ce soir-là, Léo marque les esprits par son but et surtout par sa célébration. Le Barça reviendra à hauteur du Real au classement, le temps d’une soirée, mais gravera surtout une image iconique dans le cœur de ses supporters et des fans de football.

Et bien d'autres moments marquants...

Bien sûr, il serait difficile de départager tous les autres Clásicos qui ont fait rêver les supporters barcelonais. Ces derniers ont été gâtés rien que la saison passée : victoire écrasante en Liga, au Camp Nou (5-1), puis démonstration au Bernabéu (0-3). 

En 2017/2018, le Barça claquait encore un 0-3 à Madrid. Un jardin dans lequel les Madrilènes se montrent paradoxalement friables lors des Clásicos. Ils avaient même encaissé un 2-6 le 2 mai 2009. 

 

Encore plus loin dans le temps, Ronaldinho, 10 ans avant Iniesta, avait lui aussi été applaudi par le stade madrilène (après une victoire barcelonaise 0-3).

 

L’histoire récente des Clásicos est donc riche et glorieuse pour le Barça. Attention tout de même à ne pas sous-estimer le Real Madrid aujourd’hui. Il serait dommage de ne pas profiter de cette réception pour prendre de l’avance au classement de la Liga, ou même pire, laisser le Real le faire.

 

Réponse à 20h avec espérons-le, une nouvelle page d’histoire qui s’écrira devant nos yeux.

0 Reviews

Write a Review

0 Partages

Stanio

Articles similaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire »